Bondisseur de savane - Impala - Aepyceros melanpus

Bondisseur de savane - Impala - Aepyceros melanpus

Impala (Aepyceros melanpus)

L'impala (Aepyceros melanpus) fin et délicat, apporte à la savane une touche de grâce et d'élégance. Imaginez que ce superbe animal est capable de bondir à plus de 10 mètres et de courir à 80 km/h en zigzaguant. Pour venir à bout d'un impala, les prédateurs doivent s'appuyer sur leur endurance (les lycaons savent faire) ou utiliser la ruse et la surprise en attaquant à la faveur de la nuit comme le léopard futé.

Croque savane : Les lions - 1 - Panthera leo

Croque savane : Les lions - 1 - Panthera leo

Le lion (Panthera leo)

Au Kenya, dans la savane du Masaï Mara, entre deux siestes les lions règnent en maîtres sur la faune sauvage. Moins rapide que le guépard, pas aussi agile que le léopard, pour le lion, c'est la puissance et l'esprit de groupe qui font la différence. Quand la faim le tiraille, il ose même s'attaquer au buffle.

Croque savane : Les guépards - 1

Croque savane : Les guépards - 1

Le guépard (Acinonyx jubatus)

Parmi les félins du Kenya, le guépard (Acinonyx jubatus) est sans doute le chassuer le plus efficace. Ses pointes de vitesse lui permettent de réussir dans une tentative sur deux. Malheureusement, sa stature de sprinter ne lui permet pas de résister face aux autres fauves plus costauds qui lui chapardent souvent sont repas. D'autant plus qu'après une telle course, notre guépard a besoin d'un bon quart d'heure pour retrouver son souffle. Dans cette période, il est très vulnérable.
En safari, il n'est pas rare qu'un guépard s'installe sur votre voiture pour mieux observer la savane et guetter les proies, un moment assurément inoubliable.

Dans "Le monde de l'animalier"

Laurent BAHEUX : Du sport à l'animalier

20130622-092304-E-PL5-BFU503511-P6220101Vous connaissez sans doute les photos animalières en noir et blanc de Laurent Baheux, puissantes, contrastées, parfois sombres.  En les voyant vous pourriez penser que leur auteur est un personnage du genre ombrageux, voire un peu taciturne.  Croyez-moi, il n'en est rien !

J'ai rencontré Laurent dans le Masaï Mara où nous avons animé ensemble un voyage photo. A cette occasion, j'ai découvert un photographe qui respire la sympathie, n'est pas avare de sourire et surtout modeste. Hé oui, quand d'autres attrapent le melon pour une toute petite image vendue, Laurent reste d'une modestie exemplaire face au succès international de ses images et de ses livres.  Le garçon sait rester simple au point qu'après quelques minutes de discussion, c'est comme si vous le connaissiez depuis toujours.

Lire la suite...

Dans "Parlons photo"

Le Canon EF 200-400mm f/4L IS USM x1.4 en test sur le vif

Canon-EF-200-400mm-f4-L-IS-USM-Extender-1.4x-zoom-lensLe zoom 200-400mm manquait à Canon

La gamme des téléobjectifs Canon est la plus fournie que l'on puisse trouver. Pourtant, depuis longtemps les spécialistes de l'animalier rêvaient d'un zoom  pro, lumineux, couvrant les focales du moyen au super-télé. Personnellement, il m'est arrivé plus d'une fois d'envier mes confrères équipés en Nikon quand ils jouaient avec leur 200-400 f/4.

Canon a beaucoup tardé à présenter un produit face à cet excellent 200-400 Nikon. L'annonce du zoom 200-400mm F/4 L IS x1,4 comble cette lacune en innovant par l'intégration du multiplicateur 1,4 à l'objectif. Finalement, avec cette intégration, dans la pratique ce zoom correspond à un 200-560mm f/4-5,6 stabilisé. Sur le papier, nous découvrons un vrai bijou, mais que sur le terrain, que vaut-il ?

Lire la suite...